L'alcool, ingrédient majeur de la liqueur

Dernière modification : 2008/06/13 10:50

L'alcool qui est utilisé dans la fabrication de la liqueur est de l'éthanol de formule C2H6O, l'éthanol (Voir la modélisation de l'éthanol)est donc un alcool, c'est à dire que sa formule respecte CnH2n+1OH.
Molécule d'éthanolUne fois passé les barrières gastriques et intestinales, l’alcool va se distribuer dans tout le volume disponible, c’est-à-dire dans toute l’eau de notre corps. La plupart des tissus, comme le cœur, le cerveau et les muscles, sont exposés à la même concentration que celle du sang. Le foie fait exception dans la mesure où tout l’alcool absorbé y est transporté par la veine porte et donc son exposition à l’alcool est considérablement plus élevée. L’alcool diffuse relativement lentement dans les organes, sauf dans ceux qui sont fortement irrigués, comme le cerveau et les poumons. La molécule va pouvoir alors modifier les sentiments et les sensations. De plus l'alcool entraine des oublies complet ou partiel des évènements qui sont survenus pendant la période de beuverie, également une répercussion sur le sommeil en aidant l'individu à s'endormir et en réduisant, en début de sommeil, le temps de sommeil paradoxal (période pendant laquelle on rêve, un retardement des réflexes.

Les informations que nous fournit notre cerveau sont le résultat d’un équilibre délicat entre des signaux stimulateurs( qui accélère les réactions chimiques et physiologiques qui se produisent dans notre corps) et des signaux inhibiteurs (qui eux les ralentissent ou les stoppe). Pour schématiser l’action de l’alcool, on peut dire qu’il a tendance à bloquer les signaux stimulateurs et augmenter les signaux inhibiteurs, d’où un ralentissement de la fonction cérébrale, et donc c'est au niveau des synapsesSynapse que viens se déposer l'alcool qui bloque l'information nerveuses.

L'abus d'alcool est comme chacun sait dangeureux pour la santé, en effet il entraîne une altération de la plupart des fonctions cérébrales; il a pour effet de couper la communication entre les cellules nerveuses et détruire un certains nombres de cellules cérébrales. Il réduit la concentration, la mémoire, l’ouïe et la vue. À long terme, ces facultés peuvent être endommagées de façon permanente.

Dans le cerveau, outre ses effets neurologiques et psychotropes, l’alcool affecte également le métabolisme du sucre. Certaines aires cérébrales sont particulièrement touchées et parmi elles, le lobe occipital. En présence d’alcool, cette partie du cerveau consomme presque 30% de moins de sucre que nécessaire. Or c’est là que se trouve le siège de l’interprétation de la vision. Les cellules nerveuses sous-alimentées fonctionnent moins bien et n’arrivent plus à traiter les images de manière appropriée, ce qui provoque des troubles de la vision.

L'alcool, en passant par le foie, puis en traversant de nombreux organes vitaux va donc toucher les mécanismes les plus sensibles du corps tels que les fentes synaptiques qui sont le carrefour des échanges d’information nerveuses.


http://mowglinux.kelio.org/wikiss/?page=Les%20effets%20observ%C3%A9%20avant%20son%20interdictionhttp://mowglinux.kelio.org/wikiss/?page=La%20thuyone,%20proie%20de%20nombreux%20chercheurs%20durant%20le%20XIX%C3%A8me%20si%C3%A8cle